Salut à tous ! 

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle saga que je viens à peine de démarrer. Oui, je sais j’en ai déjà plein d’autres mais que voulez-vous, l’appel de la lecture est plus fort ! En tout cas, j’ai vraiment adoré !

On y va ?

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d’un seul coup! 

9782266173285Attendez-vous à une histoire fantastique adolescente à coup de magie et de créatures démoniaques. Clary est une jeune fille de 15 ans qui se retrouve embarquée dans une drôle d’histoire. Après une dispute avec sa mère, cette dernière se fait kidnapper. Clary va donc se retrouver avec Jace, chasseur d’Ombres pour la retrouver. Seulement, c’est bien plus qu’un kidnapping car la jeune fille va apprendre qu’un tout autre monde existe en parallèle des humains et elle en fait partie.

Les personnages sont adolescents et je n’en préfère aucun. Bien sûr, j’ai une petite préférence pour Clary et Jace qu’on voit le plus souvent. Cette dernière a un fort caractère pour son âge et vous savez à quel point j’aime ce genre de filles. Jace est ce beau jeune homme sympathique près à se battre pour protéger son prochain. J’apprécie moins Simon, le meilleur ami de Clary qui me paraît peu intéressant pour le moment ainsi qu’Isabelle. Ce qui m’a plus c’est qu’on connaît assez rapidement le passé de chaque personnage. On en apprend plus tout de suite mais sans en dévoiler trop.

attention-couple-star-a-suivre.jpgTout se passe à New York mais aussi à la Cité Silencieuse. On a pas encore eu d’aperçu d’Idris, la fameuse ville de l’Enclave qui gouverne toutes ces créatures fantastiques. Il se passe beaucoup de choses en très peu de temps avec pas mal de rebondissements. On ne s’ennuie jamais avec une lecture rythmée entre action et dialogues. Je n’ai pas eu de grosses surprises, devinant assez vite malheureusement des mystères qui n’en étaient pas vraiment.

La seule déception pour moi sera la fin qui m’a un peu gâché le tout alors que je trouvais cela vraiment bien. Je ne lirai pas le tome 2 pour l’instant car j’avoue être sceptique et réticente sur la suite. Je vous en reparlerai évidemment car je risque de ne pas tenir longtemps. Je tenterai sûrement le premier film qui apparemment est nul à chier mais aussi la série, mais bien plus tard.

La Cité des Ténèbres tome 1 La Coupe Mortelle

Ennemis intimes de David Hill

Salut à tous ! 

Aujourd’hui c’est un livre qui m’a déçu dont je vous fais part aujourd’hui. Je l’avais trouvé dans la boîte à lire et en général, je prends au hasard. Je pense ne plus le faire à l’avenir xD

On y va ?

 » Sans faire attention, je heurtai quelqu’un de plein fouet. Une fille. C’était Miss-je-ne-sais-plus-comment… J’ai dû passer pour le crétin de service. Son regard me parcourut de la tête aux pieds et retour, puis elle se détourna et s’éloigna. Bienvenue au lycée de Green Harbour !  » Slade déteste dès la première seconde Mallory Garner, excellente élève, brillante pianiste, parfaite sous tout rapport. Trop parfaite ?

41oIz7PZ0jL._SX320_BO1,204,203,200_.jpgLe risque de prendre un garçon comme personnage principal est compliqué. De plus, un adolescent soit-disant poète qui écrit des poèmes pathétiques et qui m’ont bien dérangé à la lecture. Je ne parle pas de l’écriture qui est terriblement nulle avec des blagues qu’un enfant de cinq ans serait capable de faire. Je ne dis pas que je ferais mieux mais je ne sais pas si l’auteur s’est relu à certains passages. L’histoire adolescente partait bien pourtant. Slade n’est pas un garçon attachant mais j’étais intriguée par Mallory.

J’ai mis du temps avant de comprendre son véritable problème derrière la Miss Parfaite et c’est un sujet qu’on ne peut pas aborder comme cela. Je vous le dit clairement, cela parle de l’automutilation. Il y en a de différentes sortes donc je ne vous dirai pas celle spécifique à Mallory mais je trouve qu’un sujet si grave, ne peut pas être abordé sur un roman de moins de 200 pages à coup de poèmes pathétiques et de dialogues tellement simplistes qu’ils sont dérangeant.

PuiQBmiIs0s6Q9b2HjMDtoSz1qk.jpgC’est le seul personnage auquel on s’attache avec les parents de Slade qui font office de parents hyper cools. L’histoire se passe aux US et l’auteur tient à montrer et insister sur la différence entre la famille riche de Mallory et celle qui tente de s’insérer dans ce quartier qui n’est autre que celle de Slade. On s’en serait bien passé et cela aurait été plus sympa, si je peux utiliser ce mot, de s’intéresser au profond mal-être de Mallory plus en détails. Je ne dis pas que c’est survolé mais c’est un peu trop facile de traiter ce sujet sur un certain point. Je ne vous dis pas exactement lequel si vous voulez lire le roman.

Salut à tous !

Aujourd’hui c’est un week-end littéraire qui vous attend avec un livre aujourd’hui et demain. Malheureusement cela n’a pas été de bonnes lectures. Pour moi qui ne lit pas l’été d’habitude, c’est un peu dommage.

On y va ?

Ce 15 mai 1985, Victoire, brillante avocate installée aux Etats Unis, vient fêter ses 40 ans chez ses parents, à Grenoble. Son couple est fragile, l’heure est aux questionnements lorsqu’elle surprend une étrange dispute entre ses parents. C’est elle dont ils parlent, de sa naissance quelques mois après la Libération. Ces éclats de voix font soudain vaciller ses certitudes. Elle s’enfuit. A la recherche de la vérité… Et d’un bonheur qu’elle croyait devenu impossible.

soldier_kiss.jpgL’histoire n’est pas très originale mais on ne va pas trop en demander à ce micro-roman paru dans la collection d’éditions Nous Deux. Cela se lit très facilement et ce qui m’a intéressé, c’est la période : La Libération. Cela se passe en France à Grenoble, dans une famille qui voit revenir pour un laps de temps assez court leur fille aînée, Victoire. Elle va fêter ses 40 ans en famille et s’éloigner par la même occasion de sa vie américaine et d’un mari qui ne lui convient plus. C’est là que cela se complique.

Je me serais bien passée de la crise de la quarantaine d’une femme qui a tout mais qui ressent un manque. Un manque que l’on va vite découvrir au début du roman. Par la suite, Victoire va mener sa petite enquête avec l’aide d’un détective qui est bien entendu séduisant, histoire d’en rajouter une couche dans l’histoire banale d’un roman. Chaque personnage, même si on ne peut pas tout développer en à peine 200 pages, est attachant et a sa petite touche d’originalité. L’écriture en revanche, laisse franchement à désirer. Des phrases sont là alors qu’elles ne sont pas du tout nécessaires mais au contraire, gênantes. Ne s’invente pas écrivain qui veut !

liberation-1944.jpgJe lis rarement des romans qui se passent en France et c’est le second de l’été alors j’en suis contente ! Bien entendu, on s’attend à un Happy End mais vous risquez d’être surpris au moins sur cela. L’enquête rend attractive l’histoire ainsi que son scénario. J’ai passé un bon moment et j’avoue que cela m’a donné envie de lire d’autres romans de la même époque.

Une libération de Suzanne Langlais

Salut à tous ! 

Fraîchement sorti, je vous parle d’un film qui a du chien ( et du chat ) !

On y va ?

230600.pngLa vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la maison pour partir au travail ou à l’école.

En France, il y a 63 millions d’animaux de compagnie. Rien que ça. Nul doute que le film franco-américain Comme des bêtes mérite son succès avec 1,1 millions d’entrées rien que chez nous ! Et cela ne va pas s’arrêter là vu qu’une suite est prévue dans deux ans. Why not. Nous retrouvons ces petites bêtes à poils à New York qui doivent attendre chaque jour leur maître qui est au boulot. Très drôle, le film va vite tourner en film d’aventure-action lorsque Duke, un nouveau chien débarque dans la vie de Max, chien également. Ils vont se retrouver dans les griffes d’un lapin rebelle et contre les maîtres humains. Beaucoup de péripéties pour un trailer qui n’annonçait rien et on va de surprise en surprise.

The-Secret-Life-Of-Pets-.jpgPour la musique, on retrouve le grand Alexandre Desplat et pas mal de musiques modernes avec en introduction Welcome to New York de Taylor Swift. Bien sûr, on ne s’attend pas à une même échelle qu’un Disney pour ce film d’animation mais il tient ses promesses avec des moments tendres, drôles, tristes et plein de rebondissements qui vont ravir petits et grands ! Les décors sont très graphiques, colorés et donnent envie d’en voir encore plus sur la Grosse Pomme. Le  » méchant  » peut être parfois un peu trop lourd mais on s’y fait. C’est le but d’un méchant de dessin animé en même temps. C’était drôle et vous ne devez pas hésiter !

7/10

Comme des bêtes

Salut à tous !

Aujourd’hui je vous présente un jeu que j’ai terminé le mois dernier et que j’ai adoré !

On y va ?

La mode du virus qui anéanti la planète est bien là. Dans The Last of US, un virus a contaminé le monde et les zombies ont fait surface.Vous n’allez pas tuer que du zombie mais vous allez plutôt devoir protéger les vôtre. Un récit poignant où le joueur ne ressortira pas indemne.

The-last-of-us-remastered-2_986411713.jpg

Naugthy Dog est connu pour Crash Bandicoot dont je vous ai parlé il n’y a pas si longtemps ici ainsi que Jak and Daxter. Depuis Uncharted, ils ont prouvé qu’ils avaient avancé au niveau de leur technique. The Last of Us nous plonge dans une ambiance oppressante et on ne lâche plus sa manette.

Les scénaristes de The Last of Us ont voulu s’inspirer du Cordyceps, un champignon qui altère le comportement des insectes avant de les tuer. Des excroissances leur permettent de disséminer des spores. Pour le jeu, ce sont les humains qui développent le virus et se le transmettent par morsure ou par inhalation des spores. Plusieurs stades sont possibles pour les zombies. C’est vraiment la première fois que j’ai pitié des zombies car pour ceux qui sont au stade un, dit les coureurs, on sent qu’ils ont encore une part humaine. Ils subissent quelque chose dont ils aimeraient se débarrasser mais l’instinct de mordre prend le dessus.

jpg

Les coureurs vous pourchassent sans fin. Ce ne sont pas les pires car ils sont fragiles et facilement gérable. Ce sont les premiers qu’on rencontre. Les claqueurs sont un level largement au dessus car le corps à corps est impossible. Il faut soit se faire discret pour les tuer par derrière ou faire un headshot direct. Ils sont défigurés et leur tête ressemble à un énorme chou-fleur. Ils sont vraiment dégueulasses et n’hésiteront pas de vous faire une jolie morsure dans le cou pour vous faire un game over. Le champignon a eu l’avantage de les rendre aveugle donc la discrétion s’impose. Ils entendent le moindre bruit et sont reconnaissable à un son bruyant et effrayant. Vous rencontrerez d’autres infectés avec un autre level et là…c’est une autre histoire !

L’armée contrôle les zones de quarantaine mise en place dans les grandes villes. Sauf que la population s’appauvrit et meurt de faim. Les Lucioles, un groupe rebelle, tente d’améliorer leurs conditions mais l’armée fait tout pour les nuire. Cela fait vingt ans que l’épidémie est présente et on est là. Dans cet univers violent et glauque, on incarne Joel, un homme de presque cinquante ans, qui doit faire sortir un colis de la zone de sécurité de Boston. Il doit le remettre à un groupe des Lucioles. Seulement voilà, le colis est une jeune adolescente du nom d’Ellie. Bien entendu, tout ne va pas se passer comme prévu et nous allons devoir traverser les Etats-Unis dans un monde délabré et magnifique à la fois. J’ai eu des étoiles plein les yeux tellement les paysages sont magnifiques. Le jeu est par moments contemplatif. Au fur et à mesure du jeu, nous allons en apprendre plus sur les personnages et un lien va se tisser. Une très belle histoire sur fond de zombies.

The-Last-of-Us.jpg

 

The Last of Us arrive à tantôt nous donner des phases d’action et tantôt des moments de balades contemplatives à couper le souffle. Tout est là dans les moindres détails entre une ville délabrée jusqu’aux montagnes enneigées en passant par des pièces où des millions de souvenirs refont surface. Cela m’a fait bizarre de découvrir des chambres d’enfants dans un sale état avec des photos de famille. Tout est fait pour que cela soit le plus réaliste possible. Ajoutons à cela les musiques d’ambiances qui ne sont pas omniprésentes mais juste ce qu’il faut pour rendre ce jeu génial. Gustavo Santaolalla est un compositeur que je ne connaissais pas du tout et j’aime beaucoup ce qu’il a proposé niveau musique. Les bruitages sont tout aussi important car dans ce jeu, ils permettent de repérer les ennemis. Je ne l’ai pas joué en VF donc je ne peux pas vous dire quoi que ce soit dessus. On ne sait jamais réellement quand on va passer d’une scène d’action à une scène d’exploration. C’est assez mélangé et surprenant.

Les zombies surgissent quand on s’y attend le moins. Plus ils sont nombreux, plus il est difficile de les battre. Parfois, il est préférable de fuir. Cela m’est arrivé deux ou trois fois et tant pis pour les objets ! En général, avec un peu de bon sens, on peut venir à bout des infectés. J’avais tendance à foncer dans le tas alors je suis morte une centaine de fois ! xD Le mieux est de s’infiltrer et de la jouer en mode furtive quasiment tout le temps. Les humains sont beaucoup plus difficiles à tuer car ils communiquent entre eux et sont comme vous au final. Ils jouent parfois aussi intelligemment que vous pour vous débusquer. Les coups de stress sont là mais il faut rester concentrés pour les avoir.

the-last-of-us-photo-last-of-us-2-945691.jpg

Pensez à explorer les lieux ! On ne croirait pas comme ça mais la moindre petite cachette peut déceler un trésor…vital ! Les ressources comme les munitions ou ce qui vous permet de créer des kits de soins sont limitées. A vous d’en trouver un maximum et de tout utiliser minutieusement. Personnellement, j’ai joué au mode normal et c’est faisable. Assurez-vous d’avoir assez d’armes et de munitions. Le petit plus sont les détails qui vont vous débloquer des dialogues entre les personnages. Il y a aussi des objets bonus à trouver. Vous allez pouvoir améliorer vos armes de temps en temps et débloquer des compétences. Malheureusement il faudra choisir quelles compétences à améliorer et ça, c’est bien dommage.

Je ne vous le répéterai jamais assez mais il vous faut absolument être furtif et vous faufilez derrière les ennemis pour les neutraliser. Foncer tête baissée est vraiment suicidaire même si cela peut parfois vous sauver ( paradoxal ). Le  » pouvoir  » de Joel est de localiser par son ouïe fine les ennemis cachés plus loin dans la pièce. C’est vraiment pratique pour pouvoir choisir sa tactique d’approche. C’est vraiment bien trouvé lorsque vous voulez affronter les zombies mais pour les humains, ils sont plus malins et donc plus difficiles à débusquer.

the-last-of-us-screen-14-13mar14-ps3.jpg

J’ai terminé le jeu en 17h tout en explorant toute la map. Je suis passée à côté de certaines cachettes car par moments, il fallait que je m’échappe et je n’avais pas le temps de fouiller partout si je ne voulais pas mourir. Un mode multijoueur est proposé avec les maps du mode solo. Je n’y ai pas joué car le jeu principal se suffit à lui-même. Dans le multi, on incarne les membres des Lucioles ou des chasseurs dans des matchs à 4 contre 4. Cela ne m’intéresse pas trop personnellement.

La petite surprise du multi est qu’on peut utiliser également le mode  » écoute  » ce qui rend le joueur encore plus vigilent. Les munitions sont également comptés. Ce qui est chouette est que votre progression correspond à une journée pour une partie. Le niveau est le nombre de jours de survie de votre clan. Vous récoltez des vivres pour eux et vous élargissez la communauté. Mais plus elle grandit plus il devient compliqué de la nourrir. Finalement, cela peut être une bonne idée entre deux sessions de partie du jeu original. En bref, un jeu en immersion total dans un monde apocalyptique magnifique. Il est stressant mais on a des personnages très attachants et évoluer dans cette map rend le jeu superbe !

9/10

The Last of Us

Salut à tous !

Les anglais ont eu la chance d’avoir la sortie d’Harry Potter and the Cursed Child depuis le 31 juillet. Rowling a cependant annoncé que cette fois, elle s’arrêtait là.

On y va ?

Ce huitième récit mettra fin aux aventures Harry Potter ! Neuf ans après la sortie du dernier roman, Rowling nous propose la pièce de théâtre divisée en deux parties. La première a été jouée à guichets fermés. Harry repart en mission avec son fils Albus Severus, 19 ans après avoir vaincu Lord Voldemort. C’est l’ultime voyage d’Harry avant la fin.

l-r_Ron_Weasley_(Paul_Thornley),_Hermione_Granger_(Noma_Dumezweni),_Rose_Granger-Weasley_(Cherrelle_Skeete)-large_trans++SFXWNnhoSSUDZbpG8a9LxGnpLNcb4JBmotpFYXdp7d8.jpg

Rowling voit ce roman comme un cadeau pour les fans. Il y a de quoi être sceptique quand on sait que c’est Jack Thorne ( Skins ) qui a écrit le roman, dirigé par John Tiffany ( metteur en scène de la pièce ) et avec la collaboration de Rowling. La version française sortira le 14 octobre.

La fin d’Harry Potter !

Salut à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour le TAG du mois que j’ai trouvé chez Sorbet-Kiwi ! C’est un blog que je suis depuis un sacré moment et je vous invite à aller le voir !

On y va ?

tag vacances

1) En vacances, lisez-vous des livres traditionnels ou sur liseuse ?

C’est quoi une liseuse ? x) En ce moment, j’ai plusieurs livres dans mon sac car je lis des mangas à une vitesse folle. Peu importe le mode de transport, ce sera toujours un livre.

tumblr_nrx3vq6jjo1uxt55go1_500

2) En vacances, lisez-vous plus ou moins qu’à l’habitude ?

Je lis moins bizarrement. Mon rythme est cassé et je fais d’autres choses plutôt que de rester à la maison pour lire. J’essaye de lire au moins une heure par jour mais c’est un échec en général. Je lis plutôt le soir pour pouvoir profiter de mes journées et bouger.

3) Préparez-vous une pile à lire spéciale vacances ou vous laissez-vous guider par vos envies ?

Ma pile est prête mais je n’en suis même pas à la moitié ! J’ai intérêt à mettre les bouchés doubles pour le mois d’Août ! C’est la période où je ne m’impose aucune lecture et je lis selon mes envies pour ne pas être bloquée avec une seule lecture. Evidemment, je craque pour de nouveaux romans alors que ce n’est vraiment pas nécessaire xD

tumblr_nviitelf331toz6xgo1_500

4) Avez-vous un genre préféré de lectures pour les vacances ?

Il me faut quelque chose de léger et qui me transporte ailleurs. Je suis plus sensible sur un roman d’époque que contemporain. Cela me permet de voyager dans une autre époque.

5) Achetez-vous plus ou moins de livres en vacances qu’à l’habitude ?

J’ai de base un livre à emporter qui m’attend dans la bibliothèque. Je ne craque pas mais en général, je ramène toujours un livre de mon lieu de vacances. Incorrigible je suis !

tumblr_no98ajdm5q1ta09lpo1_500

6) Réalisez-vous des défis livresques pendant vos vacances ?

Pas du tout ! C’est déjà un défi de lire pour moi l’été ! Je participerai avec joie au week-end à 1000 à la fin du mois et prévois un gros pavé pour l’occasion ! Ma PAL ne baissera pas mais j’aurais lu mon pavé de l’été !

7) Quel est le livre que vous avez le plus envie de lire pendant vos vacances ?

Je préférerai lire mes livres dystopiques car cela se lit vite mais je les garde pour d’autres moments.

tumblr_m934qfnw9m1rcny7ko1_500

8) Quels sont 3 autres livres que vous aimeriez lire pendant vos vacances ?

Je dirais Les Métamorphoses d’Ovide, Mansfield Park de Jane Austen et Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.

9) Avez-vous l’intention de lire un Pocket Jeunesse pendant vos vacances ?

Je n’en ai pas un je crois x)

tumblr_inline_n94odpfbeu1sybzrb

10) Avez-vous un bon souvenir de lecture en vacances ?

Aucun alors que j’ai déjà lu en vacances. Je ne me souviens pas trop de ce que j’ai pu lire en vacances.

11) Pouvez-vous conseiller 3 lectures idéales pour les vacances ?

12) Avec quel personnage de roman aimeriez-vous partir en vacances ?

Il y en a tellement ! Sans doute une fille aventurière mais qui aime également la farniente pour profiter. Je dirais là, comme ça, un mélange entre Katniss Everdeen et Elizabeth Bennett. Je pourrais me balader en forêt avec la première et lire près d’une rivière avec l’autre.

13) Quel lieu de roman (réel ou imaginaire) aimeriez-vous visiter ?

Passer mes vacances dans la chaumière aux coquillages dans Harry Potter ! Pour un lieu réel, je ferais bien la côte irlandaise à vélo que j’ai pu découvrir dans P.S. I love you !

Je nomine pour ce TAG :

Si vous voulez le faire, n’hésitez pas !

 

TAG Le lecteur en vacances !