Culture

Les Brontë

Quoi de mieux qu’un livre, un bon chocolat/thé, une couverture et des biscuits ? Ce dimanche je vous propose deux classiques anglais que j’ai pu lire et qui m’ont marqué. C’est parti !

Jane Eyre de Charlotte Brontë

MiaIl m’a fallu du temps avant de lire ce roman. Je l’ai eu au collège par ma tante et le volume et le caractère 2 du livre me rebutait. J’ai finalement attendu mon entrée en fac où il fallait présenter une oeuvre dans une matière. J’étais en train de lire Jane Eyre et j’ai été prise par l’histoire et l’ambiance. Jane est une jeune fille qui a grandi loin des siens, dans un pensionnat. Elle finie par trouver une place de gouvernante chez Mr Rochester pour s’occuper de sa fille. L’arrivée au manoir est plutôt glaciale. Mr Rochester est certes, charismatique mais peu bavard et pas très sympathique. Le lieu est sombre et semble hanté. C’est un tout autre registre que ce qu’on peut lire chez Jane Austen. L’ambiance est plus lugubre, l’histoire beaucoup plus sérieuse et moins joyeuse dans cette lande anglaise sombre. Les mystères se dévoilent au fur et à mesure et finalement, on ne peut que se demander quel jeu joue Mr Rochester. Il n’a pas l’air si sévère qu’il ne laisse paraître. Jane est un peu désemparée mais réussit finalement à trouver sa place et à apprécier par moments la compagnie du maître. Mais j’arrête là mon analyse et vous pousse surtout à lire ce roman qui vous ravira !

jane-eyre-ruth-wilsonJ’ai pu voir deux adaptations du roman. La première fut celle de la BBC en 2006 qui m’a complètement enchanté. Avec Ruth Wilson et Toby Stephens qui incarnent tout deux Jane et Rochester à la perfection. J’attendais des scènes très importantes du roman et j’ai été comblée. Il est plus facile de faire une adaptation en mini-série qu’en film. Cela permet d’être plus dans le détail et plus fidèle au roman. Adèle, la jeune fille de Rochester est incarnée par une actrice française et il est dit dans le roman qu’elle est originaire de ce pays. Cela ajoute de l’authenticité aux personnages de tout faire pour que les acteurs collent au roman. Ruth n’est pas une très belle femme mais a beaucoup de charme. On a pu la voir récemment dans Lone Ranger et Dans l’Ombre de Mary. Toby Stephens n’est autre que le fils de Maggie Smith. Il joue régulièrement au théâtre à Londres. Personne ne me contredira quand à son charme certain pour incarner un Rochester à la fois imposant et séduisant ( laissez-moi ).

RochesterLa seconde adaptation est plus connue du grand public. Le film est sorti en 2011 avec Michael Fassbender et Mia Wasikowska. Des acteurs plus charismatiques voir beaux mais en tout cas, très bons également. Même si j’aime beaucoup Mia, je dois avouer qu’elle ne m’a pas convaincue. Jane est, malgré sa timidité et sa réserve, un personnage passionné dans ce qu’il entreprend. Là, je l’ai trouvé molle surtout dans une scène que je trouve particulièrement prenante : (SPOIL) lorsque la chambre de Rochester prend feu, elle a l’air comme une statue en lui murmurant :  » Sir « . Nan mais ma cocotte, il y a le FEU ! LE FEU ! Après je ne suis pas très objective pour Michael, vu que je voue un culte à cet acteur que j’apprécie énormément. Mais je suis d’accord sur le fait qu’il incarne un très beau Rochester mais c’est le problème. Rochester n’est pas beau. Il a du charme. Sinon j’ai beaucoup aimé l’ambiance et les musiques du film. Elles respectent le roman et j’ai apprécié.

Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë

les-hauts-de-hurlevent-kaya-scodelarioJ’ai eu ma période Toilette comme tous le monde. Mais j’étais plus âgée et j’ai adoré les romans et détesté les films. Dans l’histoire, Bella parle tout le temps de ce roman. Au début, je n’y prêtais pas attention. Vu ce qu’elle en disait, cela paraissait niais au possible. Pourtant, j’ai finalement tenté. On m’a prêté le roman. J’ai essayé deux fois. J’ai pas pu. Au début, il est très difficile de rentrer dans le roman car on ne sait pas qui parle à qui, ni où, ni pourquoi. Cela m’a déconcerté et j’ai abandonné. Jamais deux sans trois comme on dit. J’ai réessayé et j’ai adoré. Finalement, le roman se rapproche énormément de celui de sa soeur par l’ambiance mais cela s’arrête là. Il y a beaucoup moins de morale dans celui d’Emily et beaucoup plus de choses mystérieuses qui s’y passe. J’ai d’ailleurs du relire plusieurs fois certains passages car je me disais :  » Attends, attends, il se passe quoi ? « . Je n’ai pas eu un réel attachement pour un personnage en particulier. L’histoire d’amour m’a bouleversé mais j’ai trouvé certaines tirades un peu pathétiques dans le sens où on sait qu’il y a une part d’irréel dans l’histoire. Les personnages, les lieux et l’ambiance sont sombres et on se demande comment ces personnages vont s’en sortir…s’ils s’en sortent. J’ai préféré le roman de sa soeur mais celui-ci m’a également touché. Je n’ai encore vu aucune adaptation mais en faisant des recherches pour l’article, j’ai vu qu’Andrea Arnold ( Fish Tank ) avait réalisé un film en 2012 avec Kaya Scodelario ( Skins, Le Labyrinthe ). Je vais sûrement voir celui-là en plus de celui de la BBC.

Et vous quel est votre roman préféré des Brontë ? Et quelle est l’adaptation qui vous a plus ?

3 commentaires sur “Les Brontë

  1. J’ai beaucoup aimé Jane Eyre, l’ambiance, les personnages, ce côté sombre et mélancolique m’a vraiment plu. SPOILER : (la femme folle me fait toujours très peur quand je lis le livre…)
    Je comptais voir les adaptations mais le choix de Michael Fassbender me laissait perplexe aussi. Je vais plutôt essayer la mini-série du coup !
    Je voulais aussi essayer les Hauts de Hurlevent mais je n’ai pas encore pu me le procurer.
    Merci pour cet article, super intéressant !

    Aimé par 1 personne

  2. Ok, cet article est pour moi. x)

    « Jane Eyre » est mon classique anglais préféré, et la série BBC (sans être complètement fidèle) retranscrit parfaitement l’ambiance du roman. Et l’alchimie entre Ruth Wilson et Toby Stephens est juste magnifique. C’est ce qui manque au film, selon moi. Esthétiquement, il est très beau et les acteurs sont bons mais… ben, j’ai pas ressenti la passion, quoi. Et c’est quand même au cœur du bouquin (qui a été extrêmement controversé à l’époque à cause de ça).

    Quant à l’œuvre d’Emily Brontë, je me souviens avoir refermé le livre en ne sachant pas trop quoi en penser… C’est vrai qu’on ne peut pas s’attacher aux personnages car ils sont tous plus ou moins détestables. Mais cette ambiance sombre et pesante m’a envoutée, j’en garde encore des images et des sensations. Et pourtant, ça doit faire au moins quatre ans que je l’ai lu. Donc même si ce n’est pas mon roman préféré, il fait partie de ceux qui m’ont le plus marquée.
    Par contre, je n’ai vu aucune adaptation car celles qui existent ne me donnent pas envie… Je ne suis même pas sûre que ce genre d’histoire (où on ne s’attache pas aux persos) puisse être adaptée avec succès. Mais bon, ce n’est que mon avis. ^^’

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s