Personnellement moi

Un peu de moi #2

Je sais d’après tes lettres et ce que tu m’as raconté à Londres après ton spectacle que tu es un peu perdue en ce moment, que tu ne sais pas trop quoi faire de ta vie, que tu as l’impression de naviguer à vue sans rames, sans gouvernail et sans cartes, mais ça c’est pas grave, puisque c’est exactement ce qui est censé nous arriver quand on a vingt-quatre ans.

– David Nicholls –

un-jourIl y a des films qui vous marquent à vie et des romans. En décembre dernier, je me suis enfin décidée à lire Un jour de David Nicholls. J’aurais pu le lire plus tôt ou plus tard dans ma vie mais non. Et je l’ai lu au bon moment. Je me reconnais parfaitement en Emma. Cette citation m’a parlé. Étonnamment, j’ai également vingt-quatre ans. Coïncidence ? Je me retrouve dans le même état qu’Emma au même âge.

Power of WordsJ’adore écrire. Depuis toute petite, j’écris des histoires policières, des romances ou encore mes rêves. Je me levais la nuit pour écrire sur un bout de papier ce que j’avais rêvé. Le début d’une nouvelle histoire sans doute. J’ai rempli des cahiers entiers d’histoires amoureuses lorsque je suis devenue adolescente. Je rêvais de vivre la même chose que mes héroïnes. J’ai tenu un blog pendant des années et des journaux intimes. Pendant un an, je n’ai plus écrit ou presque plus. Et j’ai repris en voyant des filles écrire dans des séries. Le blog me permet de parler de mes idées, de faire découvrir ce que j’aime. Le retour que cela m’apporte est vraiment agréable. Je ne pensais pas que cela intéresserait autant de monde. Mon journal me permet d’évacuer mes idées et mon stress. Lorsque j’ai un trop plein, j’écris et cela va mieux. Je me vide la tête.

tower-bridgeLondres est un peu ma deuxième maison. J’y suis allée cinq fois et j’en reviens toujours enchantée. J’aimerais avoir l’opportunité de vivre un jour là-bas. A moins qu’il faille que je la saisisse. J’aime les anglais pour leur classe et leur savoir-vivre. Ils sont très accueillants et toujours prêts à aider. La ville est propre alors qu’il y a des poubelles nul part ( contrairement à Paris ). Les pubs sont très conviviaux et on y mange bien ! J’ai vu de chouettes quartiers, visité pas mal de monuments et je ne m’en lasse pas !

Grand-GymnaseJ’ai fait du théâtre pendant des années pour arrêter d’être timide lorsque je rencontre des personnes. Cela m’a beaucoup aidé à avoir confiance en moi même si j’avais toujours du mal lors des exposés à l’école. J’ai pris énormément d’assurance au fil des années notamment avec les garçons et lors de mes entretiens d’embauche. Je pars du principe qu’on est tous pareil et qu’en restant poli, on peut arriver à communiquer sans se stresser. Je veux dire que ce n’est pas parce que la personne en face de moi est directrice, DRH ou autre que je dois me faire toute petite. Ce sont des gens qui ont été comme moi, on ne va pas les mettre sur un trône.

BenJ’ai enfin un réel projet professionnel en tête mais je ne suis pas sûr que l’on va m’aider à le réaliser. Mon retour de Paris sera très chargé en recherche mais j’espère trouver au mieux. J’ai réellement envie de faire ce que j’aime. Je ne vois pas pourquoi on m’en empêcherai et me forcerai à faire quelque chose qui ne me plaît pas juste pour avoir de quoi manger. C’est vital certes mais on fini par se contenter de cela tout en passant à côté de notre propre vie. Je n’attends pas une aide réelle et il est fort probable que je doive réussir par moi-même. Cela sera plus compliqué et plus dur mais s’il le faut, je le ferais. Je pense que j’ai tout autant le droit que les autres de faire ce que j’aime même s’il faut pour cela passer par des chemins différents et plus compliqués.

MeJ’ai vingt-quatre ans et je n’ai pas envie de regretter quoi que ce soit. Alors oui pour le moment c’est dur mais je l’ai déjà vécu et cela me stresse moins. Je ne vais pas aller à l’encontre de ce qui m’arrive mais je ne m’angoisse plus pour ma situation. Je vais tout mettre en oeuvre pour que ce que j’ai envie de faire se fasse. Quand le quart de ma vie va arriver, j’aimerai me dire :  » t’as réussi  » ou du moins que je suis en bonne voie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s