Personnellement moi

Un peu de moi #4

J’ai facilement trouvé un sujet ce mois-ci. Vous savez que les  » Un peu de moi  » sont toujours à part du thème spécial du mois. C’est parti !

L’amitié a toujours tenu une place importante dans ma vie, encore plus que l’amour. J’ai toujours su qu’entre l’amour et l’amitié, c’était cette dernière qui primait. Des amoureux, on pouvait en avoir d’autres, de vrais amis, un peu moins. Ma meilleure amie, je la connais depuis bientôt 24 ans. Depuis qu’elle est née en fait. C’est également une amie d’enfance. On a littéralement grandi ensemble et on en garde de très bons souvenirs. On jouait tous le temps, on montait des spectacles, elle me regardait souvent jouer aux jeux vidéos et on écoutait beaucoup de musiques ( Britney, Tarzan, Minikeums ). On aime les mêmes choses et on a toujours trouvé un moment pour se voir, même les années où c’était un peu plus compliqué. On a vécu en face l’une de l’autre pendant des années et c’était chouette. Chaque fête était une occasion de se voir. Aujourd’hui, on est séparées par la distance ( l’une en Suède pour des études, d’ailleurs voici le lien du blog et l’autre dans le Sud-Ouest de la France ) mais on discute quasiment tous les jours via les réseaux sociaux. Elle descend normalement en septembre pour me voir et j’ai hâte ! C’est plus qu’une amie, c’est une soeur ! Je lui ai donné un surnom qu’elle détestait mais finalement, elle s’y est fait. Je l’ai fait mourir de rire et elle m’a fait mourir de rire. On est différentes, complémentaires et c’est unique ! On ne va pas dans les mêmes directions mais on se tient la main pour ne jamais se séparer.

J’ai vécu dans un village pendant mon enfance et j’avais deux voisines avec qui j’ai énormément joué. L’une plutôt calme et timide et l’autre plutôt vive et impatiente. On se voyait régulièrement vu que nos jardins étaient collés les uns aux autres. On montait des spectacles, on se disputait ou on avait sorti tous nos livres dans la rue pour jouer à la bibliothèque. Elles venaient souvent sur ma balançoire. On s’est perdu de vu au début de mes années lycée puis on s’est recontactées. On a eu pour habitude de se faire deux/ trois restos par an pour se donner des nouvelles. Récemment, je suis allée à Londres avec l’une d’entre elles et c’était vraiment chouette ! J’espère pouvoir le faire à nouveau mais à trois, cette fois.

Broken-FriendshipJ’ai déménagé au collège et cela a été très dur de quitter mes amis. J’avais gardé contact à l’époque avec une de l’école. On a continué à se voir régulièrement pendant 10 ans pour finalement totalement couper les ponts. Elle n’avait pas cette philosophie, si on peut dire ça comme ça, de faire passer ses amis avant son chéri. Il était là tout le temps, sans cesse, et elle pouvait annuler une sortie pour rester avec lui seulement. Cela m’avait un peu peiné à l’époque car on avait plus de mal à se voir mais finalement, j’ai décidé de passer mon chemin.

Moi et RéréDans mon nouveau collège, j’ai mis un an avant de vraiment me faire des amis que j’ai gardé par la suite. J’en ai réellement gardé deux/trois que je vois toujours aujourd’hui et dont j’ai toujours des nouvelles. J’ai une amie que je connais depuis la 5ème donc cela va faire 13 ans. On a eu peut-être une dispute il y a quelques années, assez bête venant de moi, mais qui a finalement disparu. J’ai eu peur à l’époque que notre amitié en soit changée mais, même si cela a été dur au début, aujourd’hui, elle fait partie de mes soeurs adoptives. En 4ème, j’ai eu une amie avec qui j’ai découvert le rock’n’roll et le côté un peu moins glamour du style gothic ( scarification ). Après nos études, on se voyait peu ou pas du tout mais si je l’appelais, elle répondait toujours présente. Malheureusement aujourd’hui, je n’ai plus du tout de nouvelles et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Je suis déçue et triste mais là aussi, j’ai décidé de passer mon chemin. En 3ème, j’ai rencontré ma soeur jumelle, de coeur et d’âme avec qui j’ai fait les 400 coups et on ne se quittait jamais. Notre amitié était tellement fusionnelle que lorsqu’on a été dans des lycées différents, elle a explosé. Nous étions trop jalouses de nos nouvelles amitiés respectives et on ne s’est plus parlées pendant 4/5 ans. Elle a tenté à plusieurs reprises de me contacter mais je ne voulais pas. J’avais peur qu’elle n’ait pas changé. Finalement, j’ai décidé de reprendre contact et nous avons changé toutes les deux. Nous sommes reparties sur de bonnes bases même si mon air distant l’a rendu un peu triste au début. On se donne des nouvelles de temps en temps et on se voit dès que je remonte sur Paris

Le lycée m’a permis de mélanger à la fois les amis que j’avais déjà et de nouvelles rencontres. Chaque année a fait grandir un groupe qui aujourd’hui compte une dizaine de personnes, garçons et filles. Cela va faire 10 ans qu’on se connait, qu’on se voit, qu’on fait des soirées ou qu’on va au cinéma. On aimerait organiser enfin nos premières vacances d’ici l’été 2016 et cela risque d’être sport ! C’est possible mais c’est de l’organisation. Ils sont ma famille. J’ai traversé 10 ans de hauts et de bas et ils ont toujours été là. Je les ai vu évoluer, ils m’ont vu changer et on s’est toujours soutenus les uns les autres. Je crois qu’on ne se quittera jamais. On prend tous des chemins différents mais on garde cette connexion qui fait que, malgré tout, on s’aime et on adore se revoir. Je me suis rendue compte en allant les voir le week-end dernier, que je leur manquais et qu’ils me manquent. J’ai pris une décision difficile que je ne regrette pas mais c’est vrai que parfois, j’aimerais qu’ils soient là, à la plage avec moi, les garçons à faire les cons dans l’eau, et nous les filles, à papoter. Parce que c’est nous et que si un jour, j’ai besoin d’eux, ils seront là.

Aujourd’hui, là où je suis, je n’ai pas réussi à me lier d’amitié avec quelqu’un. Le chômage n’a pas aidé mais la mentalité des gens non plus. Je pensais qu’au travail, j’allais au moins m’entendre avec mes collègues mais on ne peut pas forcer les gens à nous aimer et à nous parler. On parle de Paris mais je trouve qu’en Province, les gens sont plus fermés. Tu es l’étrangère, la petite nouvelle qui pique la place de quelqu’un d’autre. Heureusement, cet été, je m’entends très bien avec mes collègues et surtout avec mon binôme de groupe. Elle habite un peu loin de chez moi mais je pense qu’on va garder un bon contact. Je me dis que même ici, il y a des gens qui aiment les mêmes choses que moi et ça me rassure. Ce ne sera jamais comme ma  » famille  » de Paris mais c’est déjà ça.

Et vous, avez-vous une amitié de longue date qui dure, dure ?

Pour Didi, Oliv’, Ju’, Réré, Dany, Sherry, Lunatic Wolf, Karine, Pierre, Mathilde, Boubou, Jo, Grand frère, Clem et tous ceux que je n’ai pas cité…<3

2 commentaires sur “Un peu de moi #4

  1. Hello ! Je n’ai pas (encore) eu le courage de lire tout ton article, mais je te suis depuis quelques semaines et si d’aventures tu avais envie d’en raconter encore un peu plus sur toi, je t’ai nominée dans un Liebster Tag 🙂 (Et si tu as déjà fait ce tag j’en suis désolée ;))
    A bientôt !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s