Therese Desqueyroux

Coucou tout le monde ! Si vous ne savez pas quoi faire ce Dimanche et s’il pleut par chez vous, j’ai le film qu’il vous faut ! Voici le coup de coeur du mois même s’il n’est pas terminé ! C’est parti !

ThérèseThérèse Desqueyroux de François Mauriac est un roman que j’ai beaucoup aimé il y a quelques années. L’histoire plutôt sombre d’une femme dans les Landes ( tiens donc ! ) qui devra épouser son voisin. Elle adore les livres et se rend compte au fil du temps qu’elle n’avait pas pensé avoir une vie toute tracée. Elle en vint à vouloir commettre l’irréparable…

Ça sonne un peu comme du Bovary je vous l’accorde mais beaucoup plus abordable au niveau de la lecture que Flaubert. J’ai donc lu le roman car je voulais absolument voir le film avec Audrey Tautou qui est une actrice que j’aime énormément. Le film est moins sombre même si l’histoire reste fidèle au roman. Les acteurs sont tous bons et le couple Audrey Tautou/ Gilles Lellouche est parfait. Parfait. Pourtant, c’est un acteur que j’apprécie peu mais là, sa performance m’a bluffé. Pas autant que celle d’Audrey mais quand même. J’ai été happée par les lieux ( ok je suis pas objective, je vis dans les Landes ) et la musique d’ambiance. Je ne sais pas qui en est le compositeur, je n’ai pas retenu le nom. C’est le genre de musique de film qui vous rentre à l’intérieur et ne vous quitte plus jusqu’à la fin. therese-desqueyrouxJ’aime également beaucoup l’époque des années 30 et les toilettes d’Audrey Tautou sont magnifiques. Seulement, au fur et à mesure de l’histoire et de la décadence de Thérèse, elle fini par porter que du noir. Comme si tout son mal-être ressortait par ses toilettes.

La triste anecdote du film est que le réalisateur, Claude Miller décédera avant la sortie, en 2012. Le film sera présenté à Cannes et remportera un prix. Dans le film, l’histoire est linéaire alors que dans le roman, l’histoire est racontée avec des flashbacks. Si vous aimez les histoires d’amour qui finissent mal, je vous le conseille. Vous serez emportés par les décors, la musique, les acteurs géniaux et cette époque où tout devait être caché, non-dit.

Et vous, l’avez-vous vu ?

Une réflexion sur “Therese Desqueyroux

  1. Ping : Bilan Septembre 2015 | NoplaceNowhere

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s