Culture

Tel père, tel fils

Coucou tout le monde ! J’ai décidé de reprendre les articles aujourd’hui car il ne faut pas se laisser faire par des gens qui n’apportent rien au monde ! Il n’y aura qu’une vidéo cette semaine mais en attendant je vous invite à aller sur la chaîne si vous ne les avez pas toutes vues ! Aujourd’hui je vous propose un film avec un sujet un peu sensible, désolée mais c’est le seul que j’ai vu récemment. C’est parti !

Tel père, tel fils

Tel père, tel fils est un film japonais réalisé par Hirokazu Kore-eda sorti en 2013. Il sera en sélection à Cannes et remportera le prix du jury la même année. Spielberg avait eu sa petite larme à l’oeil et a même racheté les droits pour une adaptation américaine.

Tel-Pere-tel-filsL’histoire d’une famille dont le père est architecte et qui a un petit garçon de 6 ans. Ils apprennent que leur enfant a été échangé à la naissance. L’hôpital décide de leur faire rencontrer l’autre famille, d’un milieu plus modeste.

J’ai beaucoup aimé le jeu d’acteurs de chacun en particulier les enfants qui sont très attachants. Ce qui ressort de cette histoire est que le point de vue du père est mis en avant. Les mères acceptent malgré tout la situation et tentent de surmonter cette épreuve ensemble. Cependant, le père architecte, Ryota, a du mal à accepter que son fils ne soit pas le sien. Finalement, il se rend compte que son fils est différent de lui depuis bien longtemps et c’est comme un soulagement de savoir que biologiquement, il ne lui appartient pas. Il voudra donc recommencer avec l’autre enfant mais c’est une situation complexe où chacun essaye de faire au mieux. Les enfants sont échangés quelques weekends avant de pouvoir faire un échange définitif. Les garçons voient cela comme un amusement mais ne se rendent pas compte, à leur jeune âge, ce qu’il se passe. J’ai eu un grand plaisir à revoir un film japonais sur un sujet aussi sensible pour voir de quelle façon il est abordé dans ce pays. La pudeur de ce peuple montre que la communication est difficile et encore plus quand ce genre de problème arrive.

Tel-père-tel-filsOn ne peut pas réellement apprécier Ryota qui essaye de voir son propre intérêt dans toute cette affaire au point de proposer des choses inadmissibles. Il est malheureux, c’est un fait mais ne peut pas rejeter la faute sur autrui. J’ai apprécié les mamans, Midori et Yukari qui sont de très bonnes actrices et on est touchés par le rapprochement qu’elles effectuent l’une vers l’autre face à cette épreuve. Il y a tout de même des moments drôles, notamment avec Yudai, le père de la famille modeste. Lui voit d’un très bon oeil toute cette affaire, notamment pour les dommages et intérêts qu’il va recevoir de l’hôpital. Il apprécie les moments avec son fils biologique et voit tout cela comme un réel amusement, une sorte de famille agrandie. Le message est fort et le film se regarde. Il ne m’a pas touché profondément même si je l’ai apprécié. Ce genre de sujet a déjà été vu, lu donc je n’ai pas eu de grande surprise. La fin est poignante et touchante. Je vous le conseille pour passer un bon moment sinon, cela n’est pas indispensable de le voir !

Et vous, l’avez-vous vu ?

3 commentaires sur “Tel père, tel fils

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s