Bilans·Non classé

Bilan Février 2016

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui on se retrouve pour le bilan du mois ! Le blog a d’ailleurs fêté ses un an ! J’annonce également que le mois de Mars sera un mois spécial US que cela soit sur les films et les livres ! J’espère que cela va vous plaire ! C’est parti !

Ce mois-ci, j’ai lu trois romans sans compter les bandes dessinées. Il n’y a eu qu’un Week-end BD d’ailleurs que vous pouvez retrouver ici. Je vous les présente tout de même dans le bilan.

art-of-maliki-ankamaJ’ai eu l’occasion de lire les quatre premiers tomes de Maliki. Je voulais les lire depuis un moment, les voyant souvent en convention. Ce sont des Bds très colorées qui racontent la vie personnelle ( et là, je me suis rendue compte que l’auteur était un homme ) de Maliki et de ses chats. Humoristique et vrai, les histoires m’ont fait parfois rires, sourires mais je n’ai pas été transportée. J’ai tout de même apprécié mes lectures, notamment à travers le dessin d’inspiration manga.

9782756042565_pl01J’ai ensuite lu La Petite Mort de Davy Mourier. Les deux tomes à l’humour noir m’a fait hurler de rire. C’est bref mais efficace parfois. Ajoutons à cela des pubs se moquant de réelles pubs et vous avez un vrai petit bijou. L’histoire de l’enfant faucheuse qui va devoir faire face à des soucis enfantins mais du point de vue de la vie de la Mort. Déroutant et attachant, le concept marche bien et on apprécie chaque dessin de Mourier.

J’ai lu All I know ( now ) de Carrie Hope Fletcher et je vous en parle ici. J’ai apprécié ma lecture même si je n’étais pas forcément concerné par les conseils qu’elle donnait dans son livre. Elle y parle de ses années d’adolescente tout en donnant des conseils pour mieux appréhender certains moments de cette période ingrate.

9782221146224J’ai ensuite lu Le Joyau, le tome 1 d’Amy Ewing et je dois dire que j’ai été transportée. Je lis des dystopies parfois mais celle-ci m’a vraiment touché par son histoire originale. J’avais peur que cela soit une sorte copié collé de la saga de Kiera Cass mais ce n’est pas le cas. On va suivre l’histoire de Violet qui vit depuis l’âge de douze ans dans un pensionnat pour jeunes mères porteuses. La société actuelle fait que les riches qui vivent au Joyau ne peuvent plus avoir d’enfants. Ceux qui vivent au Marais ont parfois de jeunes filles ayant des aptitudes particulières et peuvent enfanter. Du coup, le Joyau achète ces jeunes filles pour faire perdurer leur descendance. J’ai trouvé étonnant d’aborder un tel sujet en Young Adult mais cela m’a plus. L’écriture n’est pas gnangnan, les personnages féminins ont tous quelque chose à apporter et on ne supporte pas de triangle amoureux. Il se passe beaucoup de choses et les personnages masculins ne sont pas en reste niveau caractère. Je ne suis pas déçue du roman et j’ai hâte de lire la suite.

19254651Enfin, j’ai lu La Couleur Pourpre d’Alice Walker, proposé par Emma Watson dans son club de lecture. Ce livre m’a bouleversé et m’a fait réfléchir sur pas mal de choses. On se retrouve au siècle dernier où Célie, jeune black va grandir dans une famille compliquée avec une mère malade et un père qui l’a violé. De là, naîtra deux enfants dont le  » père  » se séparera. Célie est proche de sa soeur Nettie mais la première va être mariée à Mr… Elle s’occupera de ses enfants et subira maltraitance et insultes au quotidien. Derrière ça, on a une Célie plus forte qu’on ne le croit et qui, en rencontrant d’autres personnages, montrera sa vraie nature. Séparée de sa soeur, elle écrit au bon dieu chaque jour tandis que Nettie écrit à Célie. Une histoire poignante que l’on va suivre sur plusieurs années et si vous ne l’avez pas lu, il est indispensable. Indispensable pour se rendre compte de ce qu’on du subir les femmes noires américaines mais aussi pour arrêter de se plaindre parce que là, Célie aurait eu de quoi se plaindre. Je regarderais sûrement l’adaptation qui risque d’être très dur mais il le faut car je pense que Spielberg a réussi.

Passons maintenant aux films. Peu de films par rapport au mois passé mais je me rattraperais ce mois-ci je pense. Il faut dire que j’ai aussi pas mal de séries à rattraper et je geek pas mal ces derniers temps. Je vous en ai déjà présenté un ici.

19055076La journée de la jupe : Sorti en 2008 avec Isabelle Adjani. J’en avais vu des passages sans m’attarder dessus. Finalement, ma mère voulait que je le vois avec elle et je me suis laissée tenter, histoire de le voir en entier. Sonia Bergerac, professeur dans un collège, est au bord de la dépression depuis que son mari l’a quitté. Un matin, elle découvre une arme dans le sac d’un élève. Elle s’en empare et, involontairement, tire sur l’un d’entre eux. Paniquée, elle prend la classe en otageIsabelle est grandiose dans ce film mais en fait parfois un peu trop. Je ne parlerais pas des acteurs adolescents qui ne sont ni bons, ni mauvais. Cependant, trop de sujets sont abordés à l’extrême comme si on avait voulu faire un mélange dans tout ce qui n’allait pas dans un collège sensible. Le sujet principal est la tenue vestimentaire car Sonia porte des jupes. Au collège, il est difficile de porter une jupe en tant qu’élève sans se faire insulter. C’est assez effrayant d’ailleurs de s’être battu pour porter le pantalon et de devoir recommencer pour la jupe. Le film se passe uniquement dans le collège, un peu comme une pièce de théâtre ne comportant qu’une scène. Le racisme et la mixité est mis en avant mais traite le sujet de façon adolescente et assez passable finalement. Un visionnage mitigé pour une fin bâclée. 6/10

zootopie-selfieZootopie : Sorti en 2016, je pourrais vous faire un article entier dessus mais j’ai préféré le mettre dans le bilan. Là où Le Monde d’Arlo ne m’avait pas enchanté, Zootopie arrive pour me refaire sourire et me montrer une nouvelle fois que Disney est capable du meilleur ! Zootopia est une ville où seuls les animaux y habitent ! Dans cette métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une lapine. Décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque… Les deux personnages sont complètement opposés par leur race et leur caractère mais cela fonctionne à merveille. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un duo aussi attachant chez Disney. Ce dernier parodie ses propres films et fait une ou deux références que seuls les adultes peuvent comprendre. On revient à un véritable dessin animé pour petits ET grands. Le message est de faire comprendre que les animaux peuvent cohabiter ensemble, peu importe leur habitat. Et je ne pense pas que cela laisse penser que c’est possible uniquement pour les animaux… Beaucoup d’espèces animales se baladent donc dans Zootopia, un vrai zoo ! L’animation est juste parfaite avec les mimiques de chaque animal, leur fourrure et leur taille respective ! On notera la présence de Teddy Riner au casting qui m’a bien fait rire. Courrez-y ! 9/10

Et vous, qu’avez-vous lu/vu ?

5 commentaires sur “Bilan Février 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s