Culture·Non classé

Bilan Novembre 2016

Salut à tous !

On se retrouve pour le bilan de Novembre. Comment ça je suis en retard ?

On y va ?

19672460Le mois de Novembre n’a pas été terrible au niveau de mes lectures. J’ai commencé des romans que j’ai abandonné. Je vous ai tout de même présenté ici et  deux romans dont j’ai apprécié la lecture. Je commence avec le tome 2 des Substituts, une dystopie que j’ai commencé il y a un an. J’ai lu la suite assez rapidement sans retrouver le plaisir que j’ai eu dans le premier tome. Je ne pense pas continuer cette saga qui selon moi n’a plus trop d’intérêt. J’ai ensuite lu Danse avec les loups qui est un classique cinématographique. Je n’ai pas encore vu l’adaptation mais j’ai adoré ma lecture. J’ai littéralement dévoré cette histoire d’un soldat américain dans un fort américain abandonné au milieu des terres indiennes. Forcément, il va rencontrer des indiens et ce livre m’a arraché une larme à l’oeil car la philosophie Comanche met en garde sur ce qu’il se passe actuellement pour la planète et l’humanité. A lire de toute urgence !

En Novembre, j’ai vu pas moins de sept films mais je vous parle déjà dans le blog d’Arrête-moi si tu peux et des Animaux Fantastiques. J’ai prévu durant ce mois de voir des films biopics et j’en ai vu certains.

6092d1832441f6510e7eb198ea678dc6.jpgRay : Sorti en 2004 avec Jamie Foxx. L’histoire émouvante d’une vie, l’itinéraire d’un homme qui réussit à surmonter ses handicaps et ses drames personnels. L’homme derrière le mythe. J’adore la musique de Ray Charles mais cela s’arrêtait là. Jusqu’à ce que je vois ce film où je me suis rendue compte de la valeur de ses textes et je les apprécie encore plus. Bien évidemment, je ne connaissais rien de sa vie et je me suis rendue compte à quel point il était accro à la vie. Ce qui est intéressant c’est que Ray lui-même a pu suivre la production du film, le scénario lui a été envoyé en braille. Outre le personnage musical, le film montre aussi une personne torturée par son passé et ayant des hauts et des bas notamment avec la drogue. Jamie Foxx incarne sa gestuelle, son intonation de voix et sa cécité de façon remarquable. Il joue du piano depuis tout petit donc cela a été un plus pour le rôle. Ray Charles lui-même a apporté à Foxx le Golden Globes du meilleur acteur pour ce film en 2005. 8/10

respire.jpgRespire : Sorti en 2014 de Mélanie Laurent avec Joséphine Japy, Lou de Laâge et Isabelle Carré. Charlie a 17 ans. L’âge des potes, des émois, des passions. Sarah, c’est la nouvelle. Belle, culottée, un tempérament. Sarah choisit Charlie. J’ai mis du temps à voir ce film car je voulais lire le roman avant. Je l’avais dévoré et je dois avouer que le film respecte l’histoire dans son ensemble. Contrairement au roman qui se déroule sur plusieurs années, là, on suit Charlie pendant un an lorsqu’elle rencontre Sarah. Deux personnalités différentes car Sarah va vite influencer Charlie et une relation empoisonnée va voir le jour. Les actrices choisies par Mélanie Laurent interprètent très bien leurs rôles. On en oublierai presque qu’elles jouent. Beaucoup d’improvisation a permis au film de rendre une histoire réelle et authentique. Elles ont aussi eu l’occasion de passer plusieurs jours ensemble avant le tournage afin de mieux se connaître. La scène finale est juste grandiose et je me souviens que le roman m’avait chamboulé tout autant pour cela. 8/10

American-Gangster-Gallery-21.jpgAmerican Gangster : Sorti en 2007 de Ridley Scott avec Denzel Washington et Russell Crowe. Etats-unis, années 70. Un détective se bat pour contrer Frank Lucas. Celui-ci est le roi de l’héroïne à Manhattan et importe tout de l’orient. Un énième film sur la drogue mais là, on parle d’une personne ayant réellement existé donc c’est vraiment intéressant. Tout est parti d’un article en 2000 qu’Universal a acquis et par la suite, Scott en a fait un film. Pour ce faire, il collabore pour la troisième fois avec Russell Crowe et autant dire que c’est un duo qui fonctionne. Denzel Washington a pu rencontrer le réel Frank Lucas afin de faire ressortir sa personnalité sur grand écran. Je dois avouer qu’il l’a tellement bien joué qu’on en devient même à avoir de la sympathie pour ce trafiquant de drogue. A l’époque, ces trafiquants étaient des stars, offrant des cadeaux dans leur quartier pour Noël ou de la nourriture. Le film part des années 70 jusqu’en 1991 et il aura fallu beaucoup de changements : maquillages, décors, costumes. 9/10

captain-fantastic.jpgCaptain Fantastic : Sorti en 2016 avec Viggo Mortensen. Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes. Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris. Le film met un doigt sensible sur les différentes méthodes d’éducation possible pour nos enfants. Dans un monde où aujourd’hui le pouvoir et l’argent compte sans prendre en compte la santé, la planète et le temps de vie, ce film a été un énorme succès. Les enfants choisis ont appris différentes choses comme le tir à l’arc, la chasse mais aussi différentes langues. La technologie était interdite sur le tournage pour que les acteurs soient en immersion totale avec la nature pour les besoins du film. 8/10

97514.jpgInvincible : Sorti en 2015 d’Angelina Jolie avec Jack O’Connell et Miyavi. L’histoire vraie de Louis Zamperini, coureur olympique qui a été envoyé dans un camp de guerre par la marine japonaise en 1942, après le crash de son avion. Une histoire vraie là aussi et d’autant plus dure car cela se passe pendant la Seconde Guerre Mondiale. Jack O’Connell joue vraiment très bien alors que je ne le connaissais que pour son rôle dans la série Skins. Miyavi m’a également impressionné car je ne l’aimais pas de base en tant que chanteur. Universal avait les droits de l’histoire de Zamperini depuis 1957. Un petit peu d’attente donc pour voir le film sortir au grand jour. Mais Louis a pu voir le film un peu avant son décès et il fut le premier spectateur. Pour les besoins du film, certains acteurs principaux dont Jack O’Connell ont du perdre 16 kg. 8/10

6 commentaires sur “Bilan Novembre 2016

      1. Presque: la famille est trop extrême (vêtements, langues parlées…) Je n’aime pas ces récitations mot à mot qu’il leur fait faire tels des singes savants. Et de l’autre côté, la belle-famille est dans l’extrême opposé avec des cousins débiles, un grand-père intolérant… Dommage car c’était vraiment une bonne idée de film :p

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s